Bulletin d'information SGAM 4 (1983), pp. 14-16

MINÉRAUX DE LA MINE DE CETINE (TOSCANE)

Pierre Perroud

Dans le numéro 3/83 du Bulletin d'information SGAM on a pu lire un compte rendu de l'expédition minéralogique de Pâques 1983 en Toscane. Cette course ayant été très fructueuse, je suis retourné deux fois à Cetine en juillet 1983 (avec Guy Hamm, Guy Berset et Eric Wenger) et en août 1983. Comme les échantillons ramenés sont nombreux, variés et intéressants, il m'a paru utile d'en dresser le catalogue après avoir, le plus soigneusement possible, vérifié leur désignation - et cela souvent grâce aux rayons X (camera Guinier-Hägg). Les formules et les systèmes sont ceux qui figurent dans l'édition 1983 du "Glossary of Mineral Species" de M. Fleischer.

Cette liste n'a évidemment pas la prétention d'être exhaustive, d'autant plus qu'il reste encore beaucoup d'échantillons à analyser. Les minéraux décrits sont, en général, ceux que j'ai ramenés et que j'ai sous les yeux; d'autres spécimens provenant d'autres galeries peuvent avoir un aspect différent; cela va de soi.

Eléments

Soufre
S
Orthorhombique.
En petits cristaux, bien formés, jaunes, verts, rougeâtres, oranges, grisâtres: la couleur dépend des inclusions. On le trouve souvent avec le gypse. Les échantillons colorés d'une façon inhabituelle ont été vérifiés aux rayons X.

Selenium
Se
Rhomboédrique
J'en ai souvent entendu parler; je n'en ai pas trouvé.

Sulfures

Stibnite
Sb2S3
Orthorhombique
On la trouve en cristaux prismatiques, gris, à l'éclat métallique, en gerbes harmonieusement radiées ou alors en baguettes imbriquées les unes dans les autres. Les échantillons sont souvent centimétriques, parfois finement aciculaires.
Lorsque la stibnite se trouve dans une gangue de calcite on peut facilement l'extraire, puis la dégager par attaque à l'acide chlorhydrique dilué. Les choses sont déjà moins faciles lorsque la gangue passe au calcaire siliceux. Et quand cette dernière passe, à son tour, à la quartzite gris-noir, le labeur est épuisant.

Metastibnite
Sb2S3
Amorphe
J'en ai entendu parler; je n'ai pas identifié ce minéral rouge.

Millerite
NiS
Rhomboédrique
Cristaux aciculaires, en agrégats étoilés, jaune laiton à bronze, d'éclat métallique. Leur présence sur une calcite très blanche permet de les distinguer assez aisément.

Pyrite
FeS2
cubique
En cristaux cubiques isolés.

Marcasite
FeS2
Orthorhombique
En masses nodulaires, d'un jaune bronze légèrement verdâtre, englobées dans la roche.

Halogénures

Onoratoite
Sb8O11Cl2
Triclinique
Ce rare oxychlorure d'antimoine a été découvert au fond d'une galerie plutôt instable et sinistre (où l'on trouve aussi la cervantite et la stibiconite). Il se présente en cristaux aciculaires blancs, extrêmement fins et fragiles, souvent en présence de quartz dans les fissures de la roche gris-noir et dure.
A Pâques, lors d'une première visite plusieurs échantillons ont été récoltés; deux jours après la galerie, inondée, était impraticable. En juillet nous avons constaté que les lieux avaient changé à la suite d'éboulements et deux maigres échantillons ont été découverts après de très patientes recherches. En août, rien.

Oxydes

Quartz
SiO2
Rhomboédrique
Les géodes de cristaux peu développés, plutôt incolores (ou alors avec des encroûtements ou des inclusions grisâtres, rougeâtres, jaunâtres, dorés) sont fréquents. La variété calcédoine, grise et concrétionnée, est fréquente.

Stibiconite
Sb3O6(OH)
Cubique
Produit d'altération de la stibnite qu'elle pseudomorphose. Les couleurs sont variables: blanc, jaune, mais surtout brun clair ou brun foncé à cause de nombreuses impuretés. L'aspect est souvent peu esthétique. Plusieurs de ces échantillons ont été déterminés aux rayons X.

Valentinite
Sb2O3
Orthorhombique
Produit d'altération de la stibnite. Blanche, jaune ou rougeâtre. Je n'en ai pas identifié moi-même.

Cervantite
Sb2O4
Orthorhombique
Elle se présente en très jolis petits hérissons de cristaux jaunes, associés à la stibiconite dans une gangue de roche grise et dure. Les diagrammes de rayons X sortent souvent un mélange cervantite-stibiconite.

Kermesite
Sb2S2O
Monoclinique
C'est encore une altération de la stibnite que l'on trouve en patine rouge cerise.
Je n'en ai pas identifié moi-même bien que tout le monde en voie partout - tant la propension est forte d'appeler kermesite toutes les altérations rouges des mines d'antimoine

Senarmontite
Sb2O3
Cubique
Dimorphe de la valentinite. En minuscules octaèdres incolores recouvrant de petits cristaux de stibnite. Déterminé aux rayons X (camera Gandolfi) par Guy Berset.

Carbonates

Calcite
CaCO3
Rhomboédrique
Elle est commune, la pauvre: On la trouve en particulier en jolies géodes de cristaux scalénoédriques blancs.

Sulfates

Cette classe de minéraux est abondamment représentée dans certaines galeries aux parois veloutées de cristaux fibreux. En voici une liste alphabétique qui n'est, sans doute, pas exhaustive.

Aluminite
Al2(SO4)(OH)4.7H2O
Monoclinique
Agrégat légèrement bleuté de fibres minuscules et très fragiles, à peine implanté sur la gangue, avec un échantillon d'halotrichite. Déterminé une seule fois, au microscope polarisant.

Epsomite
MgSO4.7H2O
Orthorhombique
En longs cristaux fibreux blancs que j'avais pris pour de l'hexahydrite et que j'ai passé par hasard aux rayons X, parce qu'il me restait un film à faire. Cet échantillon a été trouvé dans la zone à halotrichite.

Fibroferrite
Fe3+(SO4)(OH).5H2O
Monoclinique
De nombreux collectionneurs ont pris l'halotrichite (non signalée dans les guides minéralogiques sur Le Cetine) pour de la fibroferrite (signalée dans les guides). Pourtant ces deux sulfates ne se ressemblent pas, bien que les photos floues de certains ouvrages soient équivoques. De plus les diagrammes aux rayons X ne permettent aucune confusion.
La fibroferrite se présente en touffes, en rosettes de cristaux fibreux, pointus. Ces rosettes sont parfois regroupées, à leur tour, en agrégats coniques (des "sapins") extrêmement fragiles, à peine posés sur une roche noirâtre très tendre et friable. La couleur est beige à brun rosé; l'éclat est soyeux, se ternissant un peu.
Ce minéral ressemble à la fibroferrite que j'ai trouvée au Salève (voir Bulletin SGAM 4/82). Mais alors que cette dernière virait radicalement de couleur et se ternissait rapidement, les échantillons de Le Cetine sont (encore) soyeux.

Gypse
CaSO4.2H2O
Monoclinique
Cristaux prismatiques, petits, bien formés, incolores, vitreux, présents un peu partout et en particulier dans la belle galerie à soufre et à hexahydrite. Ils sont parfois teintés par des inclusions (rougeâtres, par exemple). On trouve aussi des cristaux tordus du plus bel effet.

Halotrichite
Fe2+Al2(SO4)4.22H2O
Monoclinique
Plaques de cristaux fibreux ou touffes de cristaux fibro-radiés, très fins, veloutés de couleur blanche, parfois tirant sur le jaune pâle. Plusieurs diagrammes rayons X ont été réalisés car les films sont difficiles à distinguer de ceux de la pickeringite (voir plus loin).
L'halotrichite se trouve en abondance avec la metavoltine, la magnesiocopiapite, la melantérite, etc.

Hexahydrite
MgSO4.6H2O
Monoclinique
Féeriques cristaux aciculaires blancs, étincelants, très longs. Il est difficile d'avoir ce minéral très fragile sur gangue: On le trouve avec les autres sulfates ou dans la galerie à soufre et gypse. Détermination vérifiée aux rayons X.
Hors de leur milieu naturel ces touffes de cristaux fibreux ont tendance à se resserrer et à perdre leur éclat.

Jarosite
K2Fe3+6(SO4)4(OH)12
Rhomboédrique
En plaquages de petits cristaux transparents ou en croûtes de couleur jaune à brun et d'éclat vitreux. Les échantillons ont été récoltés dans la zone à onoratoite. Déterminé aux rayons X.

Klebelsbergite
Sb3+4O4(OH)2(SO4)
Orthorhombique
Un seul exemplaire a été trouvé dans la zone à soufre. Il s'agit d'un microscopique hérisson blanc proche de quelques cristaux de peretaite. Déterminé aux rayons X.

Magnesiocopiapite
MgFe4(SO4)6(OH)2.20H2O
Triclinique
On l'a souvent confondue avec la metavoltine. Mais ce minéral est d'un jaune plus pâle que cette dernière. Il se présente en petits agrégats et en croûtes proches d'autres sulfates sur une roche noirâtre et friable. Déterminé aux rayons X.

Melanterite
Fe2+SO4.7H2O
Monoclinique
Minéral vert pâle à vert-bleu qui se présente en agrégats fibreux à l'éclat vitreux à soyeux. Il devient blanc et se ternit rapidement hors de son milieu naturel.

Metavoltine
K2Na6Fe2+Fe3+6(SO4)12O2.18H2O
Hexagonal
Agrégats de minuscules cristaux jaune foncé, tirant très légèrement sur le jaune brun. On la trouve associée à la magnesiocopiapite. Déterminée aux rayons X.

Peretaite
CaSb3+4O4(OH)2(SO4)2.2H2O
Monoclinique
Ce minéral rare a été trouvé en quelques cristaux minuscules, truffés d'inclusions rouges et accompagnés de klebelsbergite, gypse et soufre. Une étude approfondie a été réalisée au Muséum d'Histoire naturelle par Halil Sarp. Nous en rendrons compte dans un prochain bulletin.

Pickeringite
MgAl2(SO4)4.22H2O
Monoclinique
Son aspect, très voisin de celui de l'halotrichite rend son identification difficile. Une analyse par absorption atomique a permis de confirmer la présence de magnésium en plus du fer.
De plus, il semble que ces deux minéraux soient présents simultanément (hélas!) sur les mêmes échantillons.

Rozenite
Fe2+SO4.4H2O
Monoclinique
Cristaux fibreux, blancs, mats. Peut-être altération d'autres sulfates. Trouvé en présence d'halotrichite et de melantérite. Déterminé aux rayons X.

En ce qui concerne les deux dernières classes de minéraux ... nous n'en avons point trouvé pour le moment. Ce sera peut-être l'occasion d'une nouvelle course afin d'explorer d'autres galeries.

 

[Publications P. Perroud]

mlevy

[Athena] [Athena Mineral search]  [Ore Deposits]
Send comments on page to mail_pp_unige
Copyright © 1982, 1994, 2013 - ATHENA - Pierre Perroud. All Rights Reserved.