Athena s'apprêtant à écrire
Athena getting ready to write

A T H E N A

 

Jeu de citations

Adler
Alain
Almqvist
Américo
Amiel
Anaxagore
Anouilh
Apollinaire
Aragon
Aubry
Augustin (saint)
Bacon
Balandier
Balzac
Baudelaire
Beaumarchais
Bergson
Bernard
Bezruč
Bible
Boileau
Borchert
Bossuet
Bourdieu & Passeron
Boutros-Ghali
Bouvier
Breton
Bufalino
Bulgakov
Burns
Butor
Calaferte
Camus
Čapec
Cavanna
Céline
Cendrars
Chateaubriand
Cholokhov
Coluche
Coran
Corneille
Cyrano de Bergerac
Darwin
De Gaulle
De Pourtalès
Descartes
Diderot
Dostoievski
Einstein
Einstein & Infeld
Eliade
Eluard
Emmanuel
Épicure
Étiemble
Érasme
Flaubert
France
Freud
Friedel
Gary (Ajar)
Gide
Goblot
Goethe
Grisoni
Guercino
Heisenberg
Héraclite
Horace
Hugo
Ikonnikov
Ilf & Petrov
Jacquard
Jardin
Jarry
Jaspers
Jomini
Jung
Kant
Khayyam
Klee
Kuenlin
La Bruyère
La Fontaine
Lagneau
Lamartine
Lanson
La Tour du Pin
Lautréamont
Léautaud
Leibniz
Le Pen
Lichtenberg
Lucrèce
Malebranche
Malraux
Marcel
Marcuse
Marx
Maurois
Michaux
Mitterand
Molière
Montaigne
Montesquieu
More
Musil
Neruda
Nerval
Niemöller
Nietzsche
Ovide
Paracelse
Pascal
Peter & Hull
Piaget
Pie IX
Pierre (abbé)
Platon
Proust
Rabelais
Racine
Ramuz
Rimbaud
Robbe-Grillet
Ronsard
Roud
Rousseau
Routhier
Ruiz Zafón
Saadi
Saint-Denys Garneau
Saint-Exupéry
Salluste
Sarkozy
Sartre
Schiller
Sénèque
Shakespeare
Spinoza
Steinbeck
Stendhal
Teilhard de Chardin
Tolstoï
Tournier
Troyat
Valéry
Vallès
Vercors
Verlaine
Vian
Villon
Voltaire
Waltari
Wilde
Yourcenar
Ziegler
Zinoviev
Zobrist
Zola

 

RAMUZ, Charles-Ferdinand (1878 - 1947)

   "C'est qu'on est mené du dedans sans qu'on sache où on est mené."
   Ramuz (1878 - 1947), Aimé Pache Peintre vaudois, éd. Guilde du Livre, p. 228

   "Un poète est venu, on ne l'a pas reconnu et on ne sait pas qui il est.
C'est simplement un homme, un homme parmi les hommes, un homme comme les autres hommes."
   Ramuz, Passage du Poète (1923), V, p. 48 Marguerat (1964)

   De nouveau, les mots lui viennent:
   - C'est de faire pour rien qui est beau. Même si le travail ne paie pas, parce que c'est de faire qui compte. Quand même je serais tout seul, et quand même je n'ai pas été gâté, quand même je sais bien ce que c'est, allez! et on n'est pas toujours payé et c'est dur et c'est ingrat, et c'est toujours la même chose, mais je dis: "C'est ça qui est beau!..."
   Il a pris son racloir, il donne un coup de racloir.
On a déjà raclé une fois; on va racler une deuxième fois, une troisième, une quatrième:
   - Et, je dis, c'est justement ça, c'est ce manque de variété. C'est justement parce qu'on a une plus grande peine, parce qu'on risque davantage, parce qu'on a misé sur une chose, et une seule, toujours la même; et ça c'est l'honneur... On ne se paie pas en argent, nous autres. On ne gagnerait plus un sou qu'on ferait ses vignes quand même.
   Il racle.
- On ne peut pas être payé en argent pour un travail de ce genre-là: on est payé seulement d'y croire, on est payé dès qu'on y croit... Nous, on est comme le soldat, le soldat se bat pour se battre. On est comme une mère, on est comme une mère avec son enfant: ça ne lui fait rien qu'il soit mal fait; plus il est mal fait, plus elle se donne de peine pour lui, plus elle l'aime; elle lui donne tout, sans rien demander. Parce qu'elle est payée de l'aimer.
   Il racle.
   - Je dis que c'est comme ça; l'honneur et l'amour. Et point d'argent du tout, s'il faut, parce qu'il resterait l'honneur, l'honneur et l'amour.
   Il racle.
   - Et, quoi qu'il arrive, on garde ses vignes, et on crèvera dessus, nous autres, mais on ne les reniera pas.
   Raclant à grands coups pour le bien montrer, raclant et c'est un travail d'homme une fois les pousses sorties, parce que si les femmes venaient elles risqueraient de les abîmer avec leurs jupes:
   - Nous qu'on est de la vieille espèce, de la bonne espèce, de la vieille bonne espèce, et on est quelques-uns encore de cette espèce, alors hardi!
   Il racle.

   Charles-Ferdinand Ramuz, Passage du Poète (1923), VII, pp. 73-75 éd. Marguerat (1964).  Copyright © Mme M. Olivieri-Ramuz; autorisation 16.11.2000